Voir l’article à la Presse
Pour obtenir des contrats d’approvisionnement dans les hôpitaux du Québec, les sociétés de fournitures médicales versent des ristournes allant de 1% à 4% du montant total des contrats, a appris La Presse. Une situation qui tombe dans une zone grise de la règlementation.

«La façon d’obtenir des contrats en santé, c’est de verser des ristournes», explique le propriétaire d’une entreprise de distribution qui livre des fournitures médicales, comme des gants, des seringues et des pansements, dans les hôpitaux de la province.

La Presse a interrogé six fournisseurs et distributeurs de matériel médical qui oeuvrent au Québec. Ils sont unanimes: les ristournes sont «la clé» pour obtenir des contrats en santé.

«La ristourne tourne autour de 1% à 4% du prix total du contrat. Il faut la payer soit directement au département des finances des hôpitaux, soit aux fondations», affirme le directeur général d’une entreprise de la région de Montréal.