APPEL

514-332-4433 / 1-888-572-4433

La commission sur l’assurance autonomie prend fin

La commission sur l’assurance autonomie prend fin

Posté sur2013-11-26 par admin posté dans | Laisser un commentaire

QUÉBEC, le 21 nov. 2013 /CNW Telbec/ – La commission parlementaire portant sur le Livre blanc sur la création d’une assurance autonomie a pris fin hier après plus de trois semaines de consultations. Au total, plus de 61 groupes ont pu être entendus et près de 80 mémoires ont été déposés à l’Assemblée nationale, ce qui démontre l’intérêt pour cette question qui concerne toute la population. « La consultation nous a permis de dégager un large consensus sur la nécessité d’agir, et rapidement, pour faire face au défi du vieillissement et aux besoins des personnes en quête d’autonomie. Il faut adapter notre offre de service à ces réalités. Je tiens à remercier tous ceux et celles qui ont participé au débat autour du projet et qui ont contribué à l’enrichir. » C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, au terme de treize jours de travaux à la Commission de la santé et des services sociaux.

La consultation a révélé une grande adhésion à deux principes essentiels : favoriser la prestation de services là où résident les personnes et la nécessité de protéger le financement des services qui leur sont destinés. « La notion de libre choix pour le milieu de vie, pour le type de prestation de services et pour le prestataire est accueillie favorablement par la plupart des groupes entendus. La vaste majorité des groupes rencontrés adhèrent au fait que le statu quo n’est plus acceptable. Il est essentiel de modifier nos façons de faire afin d’apporter une solution durable aux problèmes dénoncés, entre autres, par le Vérificateur général et le Protecteur du citoyen concernant l’évaluation des besoins, l’élaboration d’un plan de service et les iniquités qui persistent entre les territoires. Reproduire les méthodes du passé mènerait aux mêmes échecs, et c’est pourquoi il est fondamental d’agir, et dès maintenant », a poursuivi le ministre.

Sous l’angle de la gestion, le ministre Hébert souligne le fait que la majorité des organismes reconnaissent que les budgets alloués aux soins et services de longue durée doivent être protégés. Par ailleurs, le ministre rappelle que l’allocation de soutien à l’autonomie sera déterminée à la suite d’une évaluation systématique des besoins. Le ministre souligne également l’importance, pour plusieurs groupes, que l’allocation de soutien à l’autonomie soit ajustée pour que les personnes à faible revenu et les personnes handicapées aient un meilleur accès aux services.

Le ministre a pris note des préoccupations relatives à la qualité des services. « Avec l’assurance autonomie, nous souhaitons retrouver une gestion publique de la qualité des services qui sont actuellement offerts aux aînés ainsi que de ceux qui se développeront grâce à notre projet. Ainsi, un large consensus s’est dessiné autour du développement des critères encadrant la formation du personnel et la qualité des services et de l’instauration d’une accréditation pour tous les prestataires », a soutenu le ministre Hébert.

Mieux soutenir les proches aidants

Le ministre est également très sensible aux recommandations qui lui ont été soumises par plusieurs groupes sur le soutien à apporter aux proches aidants. « Plusieurs groupes nous ont exprimé l’importance de mieux soutenir les proches aidants et la nécessité de prévoir leur participation dans le cadre de l’assurance autonomie. Nous avons entendu ces préoccupations et je tiens à réitérer notre volonté de reconnaître les proches aidants comme de véritables partenaires dans notre projet d’assurance autonomie. »

« Il est clair que la mise en œuvre de l’assurance autonomie répond aux souhaits d’un grand nombre de nos partenaires. Nous avons pris note des préoccupations et des recommandations des divers groupes, notamment quant au rythme d’implantation qui devra respecter la capacité du réseau d’offrir les services, dans un souci d’assurer la continuité des soins. Ces propositions et recommandations seront fort utiles pour la rédaction du projet de loi », a conclu le docteur Hébert.

L’assurance autonomie

Rappelons que le Livre blanc sur la création d’une assurance autonomie propose une transformation importante de notre réseau de la santé afin de l’adapter à la réalité du vieillissement de la population. Il a pour objectif de redonner aux personnes en perte d’autonomie ou encore aux personnes en quête d’autonomie – soit celles vivant avec une déficience physique ou intellectuelle – le choix de leur milieu de vie, en misant sur les soins et services à domicile. À terme, l’État prévoit couvrir, par un financement public, jusqu’à 40 % des besoins des personnes en perte d’autonomie, une augmentation significative par rapport aux 15 % actuels. Cette assurance autonomie complètera les régimes existants tels que l’assurance hospitalisation, l’assurance maladie et l’assurance médicaments.

Médicus fait l’acquisition d’Oxybec

Posté sur2013-10-25 par admin posté dans | Laisser un commentaire
Le Groupe Médicus inc.

30 sept. 2013 17h47 HE

Le Groupe Médicus fait l’acquisition d’Oxybec Santé-confort

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 sept. 2013) - Le Groupe Médicus inc. (la « Société » ou « Médicus ») a annoncé aujourd’hui qu’il acquiert Oxybec Santé-confort (« Oxybec »), une entreprise spécialisée dans les aides à la vie quotidienne, les appareillages de soutien à l’autonomie et à la mobilité. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.

Depuis 1988, Oxybec a su développer une expertise dans l’accompagnement de la personne vieillissante ou en perte d’autonomie par la vente, la location et le service après-vente des appareils orthopédiques et médicaux. L’entreprise offre des produits de dernières technologies, s’assure de la formation de son personnel pour répondre aux besoins grandissants de la clientèle québécoise tant au niveau institutionnel que privé, tout en adoptant un comportement responsable et équitable.

Jacinte Bleau, présidente et chef de la direction de la Société, a déclaré : « Nous sommes conscients de l’accélération des besoins de la clientèle vieillissante au Québec et de la venue du Livre blanc dans l’organisation des soins à domicile. L’expertise de M. Christian Fabi et de l’équipe d’Oxybec vient s’ajouter à celle de Médicus afin de mieux développer ce créneau dans un souci d’excellence ».

Christian Fabi a de son côté mentionné: « Nous sommes fiers de nous associer à Médicus et au Groupe Jean Coutu qui partagent nos valeurs et qui ont un souci élevé d’offrir des produits et services de haute qualité. Le partage d’expertises des deux entreprises sera bénéfique pour nos clients ».

« L’autonomie, c’est la sécurité à domicile, la prévention des chutes, l’adaptation sécuritaire du domicile, l’aménagement d’une salle de bain, ainsi qu’amener des aides techniques au service des personnes à mobilité réduite et en perte d’autonomie » a ajouté monsieur Fabi.

À la suite de la transaction, Le Groupe Jean Coutu (PJC) inc. et la Famille Bleau possèdent chacun 47,5 % des actions en circulation de la Société et Christian Fabi en détient 5 %.

À propos de Médicus

Médicus exploite un réseau de 13 succursales au Québec (sous les bannières Médicus et Médicus Sport), fabrique et distribue une grande diversité d’appareillages orthopédiques et produits de réadaptation et de confort à des laboratoires d’orthèses et de prothèses, des établissements de réadaptation et des professionnels de la santé et de l’activité physique. La Société travaille en étroite collaboration avec de nombreux médecins et professionnels de la santé dans la recherche et développement en technologie biomédicale de pointe et emploie près de 170 personnes. Médicus est le plus important employeur privé d’orthésistes et prothésistes diplômés au Québec.

À Propos d’Oxybec

Oxybec offre des services pour le marché institutionnel et privé dans l’approvisionnement de produits de maintien à domicile. La modification du domicile pour le rendre adéquat et sécuritaire est aussi une de leurs spécialités. Cette entreprise qui œuvre depuis 25 ans, offre un service en institutions de différentes agences, en CLSC et aux domiciles pour la vente, la location, la réparation et l’installation d’équipement et d’ameublement spécialisé.

À propos du Groupe Jean Coutu

Groupe Jean Coutu est une entreprise renommée dans le domaine du commerce de détail en pharmacie au Canada. La Société exploite un réseau de 411 établissements franchisés, tous situés dans les provinces de Québec, du Nouveau-Brunswick et de l’Ontario sous les bannières PJC Jean Coutu, PJC Clinique, PJC Santé et PJC Santé Beauté qui emploie près de 19 000 personnes. De plus, le Groupe Jean Coutu possède Pro Doc ltée, une filiale située au Québec, qui fabrique des médicaments génériques.

Les audiences commencent sur l’assurance autonomie

Posté sur par admin posté dans | Laisser un commentaire

QUÉBEC, le 17 oct. 2013 /CNW Telbec/ – Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, annonce que les consultations particulières sur le livre blanc concernant la création d’une assurance autonomie débuteront le 23 octobre prochain, à l’Assemblée nationale.

 « Prendre soin de nos aînés et des autres adultes en quête d’autonomie est une responsabilité partagée et, du coup, le défi du vieillissement ne peut être relevé que collectivement. La commission sera l’occasion de débattre sur les pistes de solution proposées dans le livre blanc pour relever collectivement le défi du vieillissement de la population et pour répondre au désir de nos aînés de pouvoir vieillir à domicile. J’espère que les gens seront nombreux à partager leur opinion dans le cadre de cette consultation », a déclaré le ministre Hébert.

Une soixantaine de groupes ou personnes concernés ont été invités à soumettre un mémoire et à exprimer leur point de vue devant les membres de la Commission de la santé et des services sociaux. Les citoyens peuvent pour leur part transmettre leurs commentaires au secrétariat de cette commission sur le site de l’Assemblée nationale à l’adresse suivante : www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/

 Campagne d’information

Parallèlement aux travaux en commission parlementaire, une campagne d’information sur l’assurance autonomie est actuellement déployée dans différents médias. Principalement diffusés à la télévision, mais aussi à la radio, dans certains imprimés et sur Internet, les messages de cette campagne visent à mieux faire connaître à la population ce vaste projet de société. Représentant un investissement total de 800 000 $, la campagne débute le 17 octobre 2013 et s’étalera sur quatre semaines.

 « Les Québécois souhaitent avoir la liberté de vivre chez eux le plus longtemps possible. La liberté de choisir, c’est ça l’assurance autonomie. Ce projet vise à adapter notre système de santé au vieillissement de la population. Surtout, il s’agit d’une réponse à un vœu largement exprimé par les aînés », a déclaré le ministre.

 L’assurance autonomie propose un changement en profondeur dans notre façon de prodiguer les soins et les services, et aura des impacts importants pour le réseau de la santé et pour les Québécois. Par conséquent, il importe de bien informer la population des objectifs et des grands principes qui sous-tendent ce projet, et c’est précisément l’objectif de cette campagne et des divers outils développés en lien avec l’assurance autonomie.

 Rappelons que le document soumis aux consultations, intitulé L’autonomie pour tous : livre blanc sur la création d’une assurance autonomie, a été déposé conjointement par le ministre Hébert et la première ministre du Québec, Pauline Marois, le 30 mai dernier.

 

La population est invitée à se renseigner sur le projet d’assurance autonomie en visionnant une série de capsules vidéo explicatives et en consultant l’information en ligne au www.autonomie.gouv.qc.ca